REER 2019 et 2020 : Top 10 des questions fréquentes et Top 10 Avantages de cotiser

REER-2018-2019-top-questions-frequentes-top-avantages-cotiser.
20 août 2019
20 août 2019,
 0

LA SAISON DES REER EST ENFIN ARRIVÉE !

La fin de 2019 arrive à grands pas et la saison des questions à propos des REER va bientôt commencer !

Prévoyant comme nous le somme, nous avons décidé de vous fournir un article complet qui répondra à la grande majorité de vos questions, inquiétudes et demandes à propos du REER en 2019 et 2020 !

Vous trouverez donc un TOP 10 des questions les plus fréquentes à propos du REER, un TOP 10 des avantages à cotiser à ce régime, 3 secrets que les banques ne veulent pas que vous sachiez, et plus encore !

Nous allons faire de vous de véritables experts en REER !

Mais ce n’est pas tout, puisqu’on sait que ce n’est pas nécessairement le sujet le plus simple et intéressant, nous avons vulgarisé et le tout pour que ce soit le plus facile à comprendre possible !

REER-2018-2019-top-questions-frequentes-top-avantages-cotiser.

 

 

LE RÉGIME ENREGISTRÉ D’ÉPARGNE RETRAITE (REER), C’EST QUOI EXACTEMENT ?


Bon, commençons par le début et répondons à une question que les novices de la finance se posent peut-être : c’est quoi un REER ?

En fait, le régime enregistré d’épargne retraite (REER), est un régime mis en place par le gouvernement du Canada qui a comme objectif de fournir un véhicule de planification de retraite optimal aux Canadiens.

En gros, c’est un véhicule (ou un contenant) à l’intérieur duquel les placements que vous faites croissent à l’abri de l’impôt. En plus, tous les montants que vous placez dans un REER viennent diminuer votre revenu imposable et vous donnent droit à un crédit d’impôt.

Le REER se veut être un outil pour financer et préparer sa retraite qui vient avec de nombreux avantages. Au Québec, c’est un outil incontournable depuis des décennies. Mais est-ce qu’il a encore sa place en 2019-2020 ?

 

 

COTISER À SON REER EN 2019-2020, EST-CE ENCORE PERTINENT COMME STRATÉGIE ?

Le REER est l’outil de prédilection des Canadiens depuis des décennies pour préparer et financer leur retraite. Est-ce encore un régime si utile que ça en 2019 et 2020 ? La réponse est OUI !

Malgré l’arrivée du CELI et de certains types de placements sur le marché, le REER demeure l’outil fiscal #1 pour la plupart des gens afin de planifier adéquatement leur retraite.

Il vient avec son lot d’avantages qu’aucun autre véhicule de placement ne peut battre, et son efficacité est encore plus importante lorsqu’on l’utilise avec les bonnes stratégies.

Que vous ayez 20 ans ou 60 ans, le REER devrait définitivement faire partie de votre stratégie d’épargne, que ce soit en vue de la retraite ou non. Les jeunes comme les moins jeunes en retirent des avantages !

 

 

TOP 10 DES QUESTIONS FRÉQUENTES À PROPOS DU REER

Maintenant que vous comprenez ce qu’est un REER en général et sa pertinence tout aussi importante dans la planification de votre retraite, vous avez probablement des tas de questions en tête !

Nous avons prévu le coup, et c’est pourquoi nous avons regroupé les 10 questions que nos lecteurs nous posent le plus souvent année après année pour vous fournir les réponses.

Votre plan REER pour 2019-2020 devrait être beaucoup plus clair et vous devriez être en mesure de mieux comprendre les subtilités de ce régime une fois que vous aurez lu notre TOP 10.

Une fois que vous aurez eu les réponses à vos questions, passez à la section suivante pour découvrir les 10 plus gros avantages du REER !

Plan For 2020 Word With Coin In Glass Jar.

 

#1 : Comment calcule-t-on le retour d’impôt potentiel que l’on retire d’une cotisation REER ?

Lorsqu’on veut cotiser à son REER, la première chose qui nous importe est souvent de calculer le montant de retour d’impôt potentiel que l’on obtiendra.

Ceux qui ne sont pas trop familiers avec la fiscalité n’ont alors aucune idée de comment ça fonctionne.

Tout d’abord, on utilise le terme « cotisation REER » pour définir les sommes que vous décidez de mettre dans votre REER chaque année.

Toutes les sommes que vous mettez dans votre régime de retraite sont considérées comme déductibles de votre revenu et vous donnent du même coup droit à un remboursement (ou retour) d’impôt.

En fait, le gouvernement vous renvoie simplement le montant d’impôt que vous avez payé en surplus sur cette somme d’argent.

Le calcul du montant que vous recevrez suite à une cotisation REER se fait de la façon suivante :

 

Retour d’impôt = Montant de cotisation x Taux d’imposition marginal

 

Exemple :

Vous cotisez 4 000$ à votre REER et votre taux d’imposition marginal est de 37%.

En plaçant votre argent dans un REER ordinaire, vous recevrez donc :

4 000$ x 0,37 = 1 480$

Le calcul en soi est très simple et facile à répéter.

Vous devez simplement connaître votre taux d’imposition pour l’année en cours selon la table du gouvernement fédéral.

 

#2 : Le REER est-il un produit de placement ?

Le REER n’est pas un produit de placement. Les gens confondent souvent l’idée de produit et de véhicule de placement.

Le REER est en fait un véhicule de placement, à l’intérieur duquel vous pouvez mettre le produit que vous voulez.

Voyez ça un peu comme un contenant et son contenu.

  • Le REER est le contenant.
  • Les produits de placement sont le contenu que vous mettez à l’intérieur.

Le REER est seulement un contenant (véhicule de placement) bien spécial qui vient avec de nombreux avantages que les autres contenants n’ont pas.

Ce contenant vous protège et empêche le gouvernement de venir piger dans vos revenus de placement, en plus de vous aider à obtenir de meilleurs rendements sur votre épargne.

L’image ci-dessous peut vous aider à comprendre visuellement le concept. Le REER est un peu le contenant « magique » qui contribue à faire fructifier votre argent le plus efficacement possible.

reer-contenant-principe-simplifier-quebec-canada.

 

 

#3 : Quelle est la date limite pour cotiser à son REER en 2019 et 2020 ?

Au Québec, la date limite pour cotiser à son REER est habituellement le 29 février de l’année qui suit la fin de votre année d’imposition.

Un peu confus ? Voyons deux exemples.

Par exemple, pour l’année d’imposition de 2018 qui se situe entre le 1er janvier 2018 et le 31 décembre 2018, la date limite pour cotiser à votre REER pour qu’il soit déductible cette année-là sera le 1er mars 2019.

En 2019, votre année d’imposition commencera le 1er janvier 2019 et se terminera le 31 décembre 2019, mais vous aurez droit de cotiser à votre REER pour qu’il soit déductible cette année-là jusqu’au 29 février 2020.

On vous accorde donc environ 2 mois supplémentaires suite à la fin de l’année pour cotiser à votre REER.

 

#4 : Est-ce que les placements à l’intérieur de mon REER croissent à l’abri de l’impôt ?

Oui, c’est d’ailleurs l’un des gros avantages de placer son argent dans un REER. Ce régime agit comme un abri fiscal où vos placements génèrent du revenu qui n’est pas imposable tant qu’il demeure dans le REER.

 

#5 : Doit-on payer de l’impôt lorsque l’on retire des sommes d’un REER ?

Vous devez uniquement payer de l’impôt lorsque vous retirez de l’argent d’un REER.

Donc, oui, on doit payer de l’impôt lorsqu’on retire des sommes d’un REER. Où est l’avantage dans ce cas ?

En fait, l’avantage vient du fait que vous pouvez placer l’impôt que vous récupérez lors de votre cotisation et la faire fructifier. En plus, les placements fructifient à l’abri de l’impôt.

Finalement, lors de votre retrait, il est possible que votre taux d’impôt soit moins élevé et que vous ayez à payer moins d’impôt que le montant de crédit que vous avez obtenu au départ.

Lorsqu’on fait le calcul, on se rend compte assez vite que c’est extrêmement rentable, même s’il faut payer de l’impôt lorsque l’on retire les sommes à la retraite.

reer-impot-a-payer-retrait.

 

#6 : Quel montant maximal ai-je le droit de cotiser en 2018 , 2019 et 2020 à mon REER ?

Le montant maximal que vous avez le droit de cotiser à un REER se calcule en fonction de votre revenu imposable. En effet, les particuliers au Canada n’ont pas le droit de cotiser plus que 18% de leur revenu annuel ou encore le montant maximal autorisé.

Pour calculer combien vous pouvez cotiser, vous n’avez qu’à calculer 18% de votre revenu annuel de l’année précédente, ou vous pouvez simplement consulter votre avis de cotisation, qui est plus précis et factuel.

Le gouvernement cible également un montant maximal autorisé qui ne se base pas sur le revenu. Donc, même si votre revenu vous permet de cotiser plus que ces montants, vous ne POUVEZ PAS.

  • En 2018, le montant maximal que vous pouvez cotiser à votre REER est de 26 230$.
  • En 2019, le montant maximal que vous pouvez cotiser à votre REER est de 26 500$.
  • En 2020, le montant maximal que vous pouvez cotiser à votre REER est de 27 230$.

Pour en savoir davantage, consultez le tableau sommaire des cotisations maximums pour les régimes enregistrés du gouvernement du Canada.

combien-peut-on-cotiser-reer-2018-2019.

 

#7 : À quel âge peut-on commencer à cotiser à son REER ?

Doit-on obligatoirement avoir 18 ans pour cotiser à un REER ?

La réponse est NON !

En fait, il n’existe pas d’âge minimal pour cotiser à un REER au Canada. Le gouvernement se base plutôt sur le fait que vous ayez :

  • Un revenu admissible

ET

  • Un numéro d’assurance sociale.

Vous pouvez ainsi commencer à travailler à 16 ans, et vous pourrez dès lors cotiser à votre REER.

Surpris ? En fait, c’est le CELI qui demande que les particuliers atteignent la majorité, soit 18 ans, avant de pouvoir cotiser.

Le REER se base uniquement sur le fait qu’une personne ait un emploi et qu’elle possède son propre numéro d’assurance sociale.

 

#8 : Existe-t-il des REER qui offrent de meilleurs retour d’impôt que d’autres ?

La plupart des REER qu’offrent les banques offrent le même retour d’impôt, soit votre taux d’imposition marginal x votre montant de cotisation. CEPENDANT, il existe en effet certains REER qui offrent de meilleurs retours. Ce sont des REER qui misent sur le développement local et qui sont appuyés par le gouvernement. Les 2 principaux sont :

Le REER du fonds de solidarité FTQ.

  • Celui-ci donne droit à 30% de retour d’impôt supplémentaire.

Le REER du Fondaction.

  • Celui-ci donne droit à 35% de retour d’impôt supplémentaire.

Nous vous donnerons plus de détail sur ces 2 REER un peu plus bas.

 

#9 : Les sommes dans un REER peuvent-elles servir dans le cadre de certains programmes gouvernementaux ?

Les sommes dans un REER ne peuvent pas être retirées à moins d’être ajoutées à votre revenu imposable. À court terme, cela vous fait gaspiller vos droits de cotisation et n’est pas avantageux.

Cependant, il existe des exceptions. Les sommes dans un REER peuvent être sorties et utilisées dans le cadre de certains programmes gouvernementaux bien ciblés.

Les sommes dans un REER peuvent permettre de financer un retour aux études dans le cadre du REEP , soit le régime d’encouragement à l’éducation permanente. Vous pouvez ainsi financer un retour aux études avec les sommes de votre régime de retraite, mais vous devrez ensuite les rembourser sur une période donnée.

Vos placements REER peuvent également être retirés pour financer un projet d’achat de maison dans le cadre du RAP , soit le régime d’accession à la propriété. Vous aurez ensuite 15 ans pour rembourser les sommes que vous avez retirés.

D’autres programmes peuvent exister et nous vous recommandons de vous informer auprès de l’un de nos partenaires pour plus de détails.

REER-utiliser-pour-retour-etudes-canada-REEP.

 

#10 : Est-ce que les jeunes ont avantage à cotiser à un REER en 2019-2020 ?

Le REER est souvent associé aux adultes bien établis qui sont dans la quarantaine.

Pourtant, le REER devient vraiment très efficace si on commence à l’utiliser dans la vingtaine et la trentaine.

Pourquoi ? Parce que les jeunes profitent en premier lieu de la magie de l’intérêt composé plus rapidement et celle-ci se combine avec le fait que les placements sont à l’abri de l’impôt.

Votre épargne croîtra à un rythme beaucoup plus élevé et vous aurez un plus gros montant d’argent si vous cotisez en bas âge.

De plus, si vous prévoyez acheter une propriété dans un avenir plus ou moins rapproché, cotiser à votre REER pour profiter du RAP pourrait vous faire économiser jusqu’à 10 000$ !

Le REER peut donc aider les jeunes à économiser une petite fortune dans leur projet d’achat et contribuer à les enrichir plus vite.

REER-est-ce-que-les-jeunes-ont-avantage-a-cotiser.

 

 

TOP 10 DES AVANTAGES DE COTISER À UN REER EN 2019-2020

Vous avez bien compris ce qu’est un REER, nous avons répondu à la plupart de vos questions et vous vous demandez maintenant quels sont les principaux avantages qui devraient vous pousser à utiliser le REER ?

Eh bien, on savait que vous ne vous laisseriez pas convaincre si facilement, c’est pourquoi nous avons dressé une liste du TOP 10 avantages à cotiser à un REER en 2019-2020 !

Votre plan de retraite doit inclure le REER, et nous sommes motivés à vous prouver son efficacité.

Nous espérons (et sommes confiants) que les avantages suivants sauront vous démontrer à quel point le REER est un outil fiscal intéressant pour accumuler de l’argent en vue de la retraite.

plan-de-retraite-canada-.

 

#1 : Le REER fait diminuer votre revenu imposable et vous donne droit à un crédit d’impôt

Comme nous vous l’avons déjà expliqué, lorsque vous cotisez à un REER, les montants de vos cotisations font diminuer votre revenu imposable.

En quoi est-ce un avantage pour vous ?

Eh bien, parce que l’année de votre cotisation, cela vous donne droit à un remboursement d’impôt pour l’impôt que vous avez payé en trop.

Vous aurez ainsi droit à un montant de retour égal à votre montant de cotisation multiplié par votre taux d’imposition marginal. Certains REER peuvent vous donner un plus gros retour.

Il n’en demeure pas moins que ce montant peut représenter 1 500 à plus de 10 000$ dépendamment de votre situation.

Imaginez tout ce que vous pouvez faire avec cet argent…

 

#2 : Le REER vous permet de déjouer l’impôt et de retirer vos sommes à un taux moins élevé

Le REER vous permet non seulement de récupérer l’impôt que vous payez en trop sur vos cotisations l’année où vous déposez votre argent, mais il vous offre également un autre avantage potentiel lors du retrait.

Si vous retirez à la retraite à un taux d’imposition inférieur, vous venez alors de déjouer l’impôt et vous n’aurez pas à rembourser un aussi gros montant d’impôt que le crédit que vous avez obtenu.

Voici un exemple pour vous aider à comprendre.

  • Au moment de votre cotisation, votre taux d’impôt marginal est de 37%. Vous placez 1 000$ et obtenez donc un retour d’impôt de 370$.
  • Au moment où vous sortez ce 1 000$, votre taux d’imposition est devenu de 28%, car vous avez moins de revenus. Vous devez alors payer simplement 280$ d’impôt.

Sur 1 000$, l’économie ne semble pas si importante, mais sur une vie entière de cotisation, ça fait une petite fortune !

 

#3 : Vos placements en REER croissent à l’abri de l’impôt

En plus de vous donner un retour d’impôt immédiat, le REER agit un peu comme un abri fiscal, puisqu’il permet à vos placements de croître à l’abri de l’impôt.

En effet, le REER est l’un des seuls régimes qui vous permet de faire croître vos placements sans que le gouvernement de puisse vous imposer chaque année, que ce soit des :

  • Actions
  • Obligations
  • Fonds communs de placement
  • CPG
  • Dépôt à terme
  • Et plus encore !

Voyez le REER comme un coffre-fort dans lequel vous mettez votre argent et où le gouvernement ne peut pas toucher à votre argent tant que vous ne sortez pas vos fonds.

Pratique, pas vrai ?

Tellement pratique que vous devriez l’utiliser !

abri-fiscal-reer-avantages.

 

#4 : Les REER vous feront économiser une fortune pour l’achat de votre propriété grâce au RAP

Si vous avez cotisé à votre REER en bas âge et que vous désirez devenir propriétaire, il vous en coûtera VRAIMENT MOINS CHER !

Pourquoi ? Parce que le gouvernement du Canada a permis à ses citoyens d’utiliser jusqu’à 25 000$ par personne de leur REER pour financer l’achat de leur première propriété.

Si vous êtes un couple, vous pouvez donc retirer jusqu’à 50 000$ de vos REER pour financer l’achat de votre maison.

En quoi est-ce avantageux ? Eh bien, c’est parce que vous avez obtenu un retour d’impôt sur ces 50 000$.

Si, par exemple, vous et votre conjoint avez eu un retour d’impôt de 37% sur ce 50 000$, vous avez alors obtenu 18 500$.

Si vous l’avez conservé dans votre épargne, cela vous donne un gros montant supplémentaire pour financer votre projet d’achat.

Comme vous pouvez bien le voir, on ne parle pas de petits montants. Les jeunes qui cotisent à leurs REER en bas âge obtiennent donc un très gros avantage (ou un cadeau, voyons-le comme ça) du gouvernement lorsque vient le temps d’acheter leur première maison.

achat-maison-reer-rap.

 

#5 : Votre REER se transforme en FERR à la retraite pour vous verser un revenu.

Un REER est un abri fiscal en vue de la retraite, mais qu’arrive-t-il justement une fois que vous prenez votre retraite ?

Êtes-vous pleinement imposé sur tous les montants dans votre REER ?

La réponse est : bien sûr que NON !

En fait, le gouvernement a mis en place un système ingénieux où vous pouvez simplement transformer votre REER en un nouveau régime enregistré appelé le FERR (fonds enregistré de revenu de retraite).

Vous pouvez transformer votre REER en FERR auprès de nombreuses banques, compagnies d’assurance, société de fiducie, etc.

Cela vous permettra de vous verser graduellement des revenus de retraite qui minimiseront votre impôt à payer.

Donc non seulement le REER est un programme du gouvernement qui vous fait sauver de l’impôt, mais le FERR est un autre fonds gouvernemental qui peut améliorer grandement votre situation financière.

Il existe une foule de détails techniques à propos du FERR qui peuvent vous intéresser.

 

#6 : Le REER peut être fractionné à la retraite

Une fois à la retraite, votre REER peut être fractionné avec votre conjoint afin de minimiser l’impact fiscal et l’imposition des sommes retirées.

Si vous pensez aujourd’hui que c’est un avantage minime, nous vous garantissons qu’une fois à la retraite, les économies réalisées seront extrêmement intéressantes.

Apprenez-en davantage sur les différentes possibilités de fractionnement de revenus autorisés par le gouvernement du Québec.

 

#7 : À votre décès, votre REER sera roulé à votre conjoint sans conséquence fiscale immédiate

À votre décès, la plupart de vos biens seront probablement liquidités et vous aurez certainement un impôt à payer sur la disposition de certains biens.

Cependant, le gouvernement a quand même un cœur, et a décidé que le REER ferait partie des « élus » qui auront droit à un avantage de taille, soit le fait qu’ils pourront être roulés au conjoint advenant votre décès.

Ainsi, si vous décédez, vos montants de REER ne seront pas pleinement imposés, mais plutôt transférés à votre conjoint sans que le gouvernement n’impose quoi que ce soit.

Votre conjoint pourra alors sortir graduellement vos fonds pour financer son coût de la vie. On vous garantit que son taux d’imposition sera alors moins élevé et que le gouvernement viendra chercher une moins grosse part de vos REER.

Même lorsque vous serez décédé, le REER vous aura avantagé !

reer-rouler-conjoint-avantage-fiscal-succession.

 

#8 : Le REER peut servir à financer un retour aux études ou un démarrage d’entreprise

Le REER n’a pas fini de vous surprendre.

En plus de pouvoir vous aider dans le cadre d’un projet d’achat de maison (RAP), il peut vous aider à financer d’autres projets, dont :

  • Un retour aux études dans le cadre du REEP.
  • Un démarrage d’entreprise.

Cela vous permettra d’économiser possiblement des milliers de dollars, puisque vous n’aurez pas à payer d’impôt et pourrez ensuite rembourser vos retraits sur une période donnée sans intérêt.

 

#9 : Certains REER encouragés par le gouvernement offrent des retours d’impôts TRÈS intéressants

Un autre avantage du REER est qu’il en existe certains qui peuvent vous offrir un retour d’impôt très intéressant.

Le REER du fonds des travailleurs de la FTQ et de Fondaction offrent des crédits d’impôt supplémentaires de 30% et 35% respectivement.

Cela veut dire que vous doublez pratiquement votre montant de retour d’impôt.

Par exemple : si vous placez 1 000$ et que votre taux d’imposition marginal est de 37%, votre REER ordinaire vous donnera 370$. Cependant, avec le REER de la FTQ, vous aurez droit à un retour de 67%, donc vous retirerez 670$. Grosse différence, pas vraie ?

Le REER de Fondaction est celui qui offre le plus gros retour.

Cependant, nous vous conseillons fortement de consulter l’un de nos experts avant de choisir ces produits, car ils sont un peu plus complexes et viennent avec certaines conditions et caractéristiques importantes à comprendre.

 

#10 : Le REER est l’outil fiscal de planification de retraite le plus efficace au Québec en 2019

Finalement, les avantages du REER sont si grands qu’il en est devenu l’outil fiscal de planification de retraite le plus efficace au Québec !

En 2019, ce sera aussi vrai et c’est un outil que tous les planificateurs financiers et experts maîtrisent parfaitement.

Il s’adapte très bien avec d’autres véhicules de placement, tel que le REER, et est ultra flexible.

Il peut accueillir pratiquement n’importe quel produit de placement et s’articule dans une stratégie ultra performante à long terme.

Que ce soit pour planifier votre retraite imminente ou encore pour utiliser vos REER pour un projet d’achat de maison ou autre, les possibilités sont vraiment multiples avec ce régime d’épargne.

Ce n’est pas pour rien que c’est le choix #1 des Canadiens depuis des années !

REER-le-vehicule-planification-retraite-plus-efficace-2019.

 

 

3 SECRETS QUE LES BANQUES NE VEULENT PAS QUE VOUS SACHIEZ À PROPOS DU REER

Les REER ont beau être populaires et très utilisés au Québec, encore certains détails sont souvent oubliés par monsieur et madame tout le monde.

Les banques se gardent ainsi quelques secrets qu’ils ne voudront pas vous révéler nécessairement.

Ces « détails » peuvent tout de même avoir un certain impact sur votre situation financière, et pourraient vous permettre de prendre des décisions différentes. Nous voulons que vous ayez toute l’information avant de magasiner votre REER.

Ici, on vous dévoile 3 de ces secrets qui pourraient vous donner une longueur d’avance sur votre prêteur et vous permettre d’avoir toutes les cartes dans votre jeu avant de prendre une décision.

REER-secrets-que-les-banques-ne-veulent-pas-que-vous-sachiez

 

Secret #1 : Vous pouvez accumuler et reporter vos droits de cotisations

La date limite pour cotiser à votre REER approche à grands pas. Votre banquier et conseiller financier vous mettent de la pression pour que vous placiez le maximum d’argent dans votre REER.

D’un autre côté, ça ne vous adonne pas cette année en raison de certaines situations, mais vous avez peur de perdre vos droits de cotisations.

Eh bien, soyez rassuré, car sachez que vous pouvez accumuler et reporter vos droits de cotisation.

Votre prêteur ne vous le dira peut-être pas d’entrée de jeu, mais si vous lui posez la question, il vous le confirmera.

Si vous sautez une année, vous pourrez cotiser plus d’argent l’année suivante. Vous pouvez également reporter vos demandes de retour d’impôt pour attendre les années où votre taux d’imposition est le plus élevé afin de profiter d’un plus gros retour.

Nos partenaires peuvent vous aider à utiliser la stratégie optimale pour vous.

calcul-cotisations-reer-report-accumulation.

 

Secret #2 : Vous pouvez détenir plus d’un REER en même temps

Votre banquier tentera de vous convaincre de prendre votre REER avec lui et n’hésitera pas à jouer le jeu de la séduction pour vous avoir comme client. Une fois qu’il vous aura, il ne vous dira jamais, et c’est normal, qu’il est possible d’avoir plusieurs REER !

En effet, même si vous avez déjà un REER dans une banque, vous pouvez très bien en ouvrir de nombreux autres dans diverses autres institutions.

Vous pouvez donc avoir un REER chez Desjardins, RBC et au fonds FTQ simultanément.

C’est une notion importante à comprendre, car nombreux sont les gens qui pensent être prisonniers de leur institution financière.

Maintenant que vous savez le secret, vous pouvez ouvrir autant de REER que ça vous chante et adapter votre stratégie comme bon vous semble.

Un conseil qui peut vous mener loin, surtout avec le bon expert !

secret-banque-REER-a-savoir-absolument.

 

Secret #3 : Certains REER non offerts par les banques offrent de meilleurs retours d’impôt

On vous l’a déjà dit et répété, mais ça vaut la peine de mettre un peu l’emphase sur ce point.

En effet, les banques ne vous suggéreront jamais et ne vous diront jamais de placer votre argent dans certains autres types de REER qui pourraient vous offrir de meilleurs retours d’impôt.

Par exemple, le REER de la FTQ et de Fondaction offrent 30-35% de plus en retour, ce qui pourrait intéresser bon nombre de clients.

Cependant, on n’offre pas d’entrée de jeu ce produit, car il ne fait pas partie des produits offerts par les institutions financières.

Il existe pourtant bel et bien des REER qui vous en redonnent plus pour votre argent, moyennant certaines conditions.

Parce que, oui, ce retour plus important vient avec certaines conditions, bien évidemment.

Mais si celles-ci vous conviennent, vous pourriez bel et bien retirer pratiquement le double en remboursement d’impôt.

De quoi vous permettre de réaliser bien des rêves et projets !

SECRET-REER-meilleur-retour-impot.

 

 

REMPLISSEZ NOTRE FORMULAIRE POUR COTISER À VOTRE REER AVEC L’AIDE DE L’UN DE NOS CONSEILLERS PARTENAIRES

Vous êtes maintenant un fin connaisseur des REER et nous espérons que nous avons répondu à toutes vos questions !
Si vous aimeriez maintenant ouvrir un REER, faire une cotisation ou encore obtenir de plus amples conseils en la matière, nous vous proposons de remplir notre formulaire pour obtenir les services d’un conseiller financier partenaire à Soumissions Placement !

Notre formulaire est sans frais et sans engagement. Les services de nos partenaires peuvent cependant être payants dépendamment de la nature de vos besoins.

Lorsque vous remplissez notre formulaire gratuit, nous vous mettons en contact avec un conseiller financier partenaire de votre secteur !

Celui-ci connait très bien le REER et pourra vous aider à ouvrir un REER ou à faire toute modification que ce soit à votre situation.

Il peut même vous aider à choisir les produits de placement à intégrer à votre REER.

Remplissez notre formulaire sans plus attendre pour obtenir l’aide de l’un de nos conseillers partenaires !

Notice Notice

TROUVEZ UN CONSEILLER SPÉCIALISÉ POUR OPTIMISER VOS REER

Pour vous préparer une retraite aisée, atteindre rapidement vos objectifs financiers ou assurer votre sécurité financière.

Obtenez une consultation gratuite de 15 minutes sans aucun engagement !

Service Confidentiel, Gratuit et Sans Engagement
Expertise professionnelle
Placements profitables
Simple, rapide et efficace