REER vs CELI : quelle est la meilleure façon de faire fructifier son épargne ?

REER-vs-CELI
21 août 2019
21 août 2019,
 0

REER-vs-CELI

Lorsque vient le temps d’épargner, que ce soit en vue d’un projet comme l’achat d’une maison, d’une auto, d’un voyage ou encore pour économiser en vue de la retraite, quels sont les deux options qui vous viennent immédiatement à l’esprit ? Eh oui, le REER et le CELI ! Ces deux types de comptes offrent des avantages qui leur sont propres et qui peuvent grandement vous aider à réaliser vos projets et à atteindre vos objectifs. Cependant, ils ont chacun leurs spécificités et peuvent être avantageux dans certaines mesures. Mais la fameuse question reste : quelle est LA meilleure façon de faire fructifier son épargne ? Dois-je placer mon argent dans un REER ou un CELI ? Cette question est bien simple, mais voyons voir si la réponse l’est tout autant. Afin d’y répondre, mettons tout d’abord le REER et le CELI face à face afin de voir leurs similarités et leurs différences vis-à-vis diverses caractéristiques. Ensuite, il nous sera possible de voir qu’est-ce qui est plus avantageux pour faire fructifier son épargne. Notez cependant que nous ne formulons pas des conseils, mais une opinion basée sur l’information qui nous est disponible. Nous vous recommandons fortement de consulter un conseiller financier ou un planificateur financier membre de l’AMF avant de choisir une stratégie de placement.

 

 

REER vs CELI : tableau comparatif détaillé !


Afin de simplifier le processus de comparaison, voici un tableau détaillé présentant les caractéristiques de chaque type de compte simultanément. Il vous sera alors possible de constater par vous-même les différences qui existent entre le REER et le CELI. Nous jugerons ensuite les deux comptes.

Caractéristique REER CELI
Utilité/Objectif L’objectif du REER est assez simple : accumulez de l’épargne et la faire croître à l’abri de l’impôt en vue de la retraite tout en diminuant le revenu imposable de la personne qui cotise. Généralement, le REER est utilisé comme outil d’épargne en vue de la retraite, pour l’achat d’une première maison ou encore pour financer un retour aux études. L’objectif du CELI est d’épargner des sommes dans un compte qui permet de générer des revenus à l’abri de l’impôt, tant durant la détention que lors des retraits. Puisqu’il permet une flexibilité au niveau des retraits et n’est pas imposable, le CELI peut convenir pour des projets de moyen et court terme.
Âge minimal Contrairement à ce que l’on peut penser, il n’y a pas d’âge minimal pour le REER. Il faut simplement que la personne ait fait une déclaration de revenus pour avoir un droit de cotisation. Pour cotiser à un CELI, il faut être âgé de 18 ans et plus.
Âge maximal Le 31 décembre de votre 71e anniversaire. Il n’y a pas d’âge maximal pour cotiser à un CELI.
Date limite pour cotiser Le 1er mars de l’année en cours. Le 31 décembre de l’année en cours.
Montant des cotisations Le montant des cotisations admissibles est de 18% du revenu gagné lors de l’année précédente. Un plafond est cependant fixé à environ 26 000$. Les montants des cotisations admissibles à un CELI varient d’une année à l’autre et sont cumulatifs. Voici leur répartition :

¾    2009-2012 : 5 000$
¾    2013-2014 : 5 500$
¾    2015 : 10 000$
¾    2016-2018 : 5 500$

¾    2019 : 6 000$

Droits des cotisations Vous avez droit de cotiser la portion inutilisée de vos droits de cotisation déductible permise annuellement qui s’accumulent depuis 1991. Vous avez droit de cotiser la portion inutilisée de vos droits de cotisation qui s’accumule depuis 2009. Si vous ne cotisez pas une année ou n’avez jamais cotisé, vous ne perdez pas vos droits, car ils sont reportés à l’année suivante.
Cotisation excédentaire Il est possible de cotiser jusqu’à 2000$ de plus que le maximum de vos droits de cotisations annuelles dans un REER. Les cotisations excédentaires sont interdites dans un CELI et sont sujettes à une forte pénalité.
Cotiser avec pour un conjoint Vous pouvez cotiser au REER de votre conjoint et bénéficier de la déduction d’impôt (baisse du revenu imposable) quand même. Vous ne pouvez pas cotiser au CELI de votre conjoint directement. Cependant, vous pouvez donner de l’argent à votre conjoint pour qu’il cotise lui-même à son CELI.
Possibilité de retrait Il est possible de retirer des sommes d’un REER à n’importe quel moment, en suivant les règles des produits financiers choisis. Il est possible de retirer des sommes d’un CELI à n’importe quel moment, en suivant les règles des produits financiers choisis.
Les montants de retrait Tous les montants que vous retirés ne peuvent PAS être cotisés à nouveau à une année ultérieure. Les montants que vous retirez redeviennent admissibles et s’ajoutent aux droits de cotisation de l’année suivante.
Imposition des retraits Les sommes retirées d’un REER sont ajoutées au revenu imposable et sont imposées. Les sommes retirées d’un CELI ne sont PAS imposables et vous retirez le montant net.
Imposition des revenus/intérêt Les revenus d’intérêt, de dividendes ou autres ne sont pas imposés tant qu’ils demeurent dans le compte. Les revenus d’intérêt, de dividendes ou autres ne sont pas imposés dans le compte et lors des retraits.
Imposition lors du décès Dans le cas du REER, il y a imposition au décès à moins que le REER soit transféré au conjoint on à son enfant qui dispose de droits de cotisations inutilisés. Si le conjoint décède, l’autre conjoint peut alors ajouter à son propre CELI les montants contenus dans le CELI de son conjoint, et ce, sans affecter ses propres droits de cotisation. Il n’y a alors aucune imposition.
Déductibilité des cotisations Les cotisations sont déductibles du revenu imposable. Les cotisations ne sont pas déductibles du revenu imposable.
Mise en garantie Ne peut pas servir comme mise en garantie pour un prêt, mais le REER peut cependant être servi dans le cadre du RAP afin d’acheter une première propriété, ou encore pour financer un retour aux études. Le CELI peut servir comme mise en garantie pour un prêt.
Horizon de placement Long terme Court, moyen et long terme

 

 

Le verdict : lequel est le plus avantageux entre le REER ou CELI ?

Le verdict est…eh bien ça dépend ! Oui, c’est une réponse plate, mais c’est la bonne réponse. En fait, choisir d’épargner dans un REER ou dans un CELI doit d’abord se baser sur une analyse de vos besoins à court, moyen et long terme ainsi que de vos objectifs et projet. La réponse est différente si vous avez 23 ans et désirez acheter bientôt une première maison, ou si vous avez 40 ans et songez à vos vieux jours. Comme vous avez pu le voir dans le tableau, le CELI permet d’utiliser de l’argent déjà imposé et de s’en servir pour investir à l’abri de l’impôt. Les montants croissent alors à l’abri de l’impôt ET ne sont pas imposés lors du retrait. Pour ce qui est du REER, les montants cotisés vous donnent généralement droit à un remboursement d’impôt, donc vous épargner de l’argent non imposé, et vous pouvez faire croître votre épargne à l’abri de l’impôt. Cependant, vous devrez payer de l’impôt sur vos retraits. Mais voyons voir dans quel horizon chacun de ces types de comptes est le plus avantageux.

 

 

REER VS CELI: Vidéo explicative pour simplifier le tout

Encore beaucoup de gens aujourd’hui ont de la difficulté à différencier le CELI et le REER, et ne comprennent souvent pas exactement en quoi consiste chacun de ces véhicules de placement. Il est important tout d’abord de comprendre que ce ne sont pas des produits de placement, mais bel et bien des VÉHICULES de placements qui offrent des avantages fiscaux différents.

Cette vidéo explicative de l’Autorité des marchés financiers (AMF) simplifie le tout de manière amusante et vous aidera sans aucun doute à imager le tout et à mieux comprendre la différence entre un REER et un CELI au Québec !

 

 

Projets de court et moyen terme : choisissez le CELI !

Si vous avez des projets de court et moyen terme, tel qu’acheter une automobile, partir en voyage, rénover votre maison, etc., choisissez le CELI pour faire croître votre épargne. Non seulement vous bénéficierez d’un compte qui vous permet de ne pas payer d’impôt, mais il vous offre la flexibilité dont vous avez besoin pour retirer votre épargne à tout moment. De plus, lorsque vous retirez, vous ne perdez pas vos droits de cotisations et ils sont simplement reportés à l’année suivante. Vous pouvez donc cotiser et retirer autant que vous voulez dans votre CELI, tant que vous respectez la limite de cotisation. Ce peut être une option franchement intéressante si vous avez des projets à court et moyen terme et ne désirez pas laisser votre argent dormir dans votre compte en banque. Dans un CELI, vous pouvez placer votre argent dans un CPG, un fonds de placement, un compte de courtage en ligne, et plus encore ! Vous avez donc beaucoup de latitude et de flexibilité, et c’est sans doute ce que vous recherchez si vous avez des projets en tête. Cependant, si êtes un jeune qui vise à acheter une première maison, ou encore une personne qui souhaite épargner pour sa retraite, le REER peut être une option plus intéressante.

 

 

Acheter une maison ou épargner pour la retraite : misez sur le REER !

Même si votre projet d’achat de maison peut sembler un projet de court ou de moyen terme, MISEZ sur le REER. Pourquoi ? La réponse est simple : le régime d’accès à la propriété (RAP). Le RAP vous permet de prendre jusqu’à 25 000$ de vos REER pour financer l’achat de votre propriété. Vous ne payez PAS d’impôt sur les montants retirés pour financer votre achat, et vous pouvez rembourser ce montant sur 15 ans. Donc, vous avez droit au retour d’impôt ET vous pouvez prendre les montants cotisés pour financer votre maison. Cela peut signifier pour vous des milliers de dollars d’économies. Vous seriez fou de faire autrement, non ? Donc, si vous aspirez à acheter une maison, un condo ou tout autre bien immobilier comme première habitation, songez au RAP et cotisez à votre REER. Pour ce qui est de l’épargne pour la retraite, épargner dans un REER vous permettra de bénéficier de divers avantages lorsque l’heure de la retraite aura sonné. Vous pourrez par exemple transférer votre REER en FERR afin de minimiser l’impôt payer et pour transformer votre REER en revenus.

 

 

Besoins de conseils pour vos placements ? Essayez les partenaires de Soumissions Conseiller Financier !

Si vous avez besoin de conseils pour vos placements en fonction de votre situation personnelle, professionnelle et pour tenir compte de vos projets, vous devez faire affaire avec une personne qualifiée. Soumissions Conseiller Financier est une plateforme qui vous permet d’entrer en contact avec un professionnel qualifié et compétent. Vous n’avez qu’à remplir le formulaire sur cette page pour recevoir jusqu’à 3 soumissions de nos conseillers partenaires. Vous recevrez d’ici 24-48h plusieurs propositions de conseillers et vous pourrez choisir celui qui vous convient le mieux. Sachez que notre formulaire est sans frais et sans engagement, donc si vous n’êtes pas satisfait des offres de nos partenaires, rien ne vous oblige à continuer.

N’attendez pas, et commencez à faire travailler votre argent en vue de réaliser vos projets !

Notice Notice

TROUVEZ UN CONSEILLER SPÉCIALISÉ POUR GÉRER AVANTAGEUSEMENT VOS FINANCES

Pour vous préparer une retraite aisée, atteindre rapidement vos objectifs financiers ou assurer votre sécurité financière.

Obtenez une consultation gratuite de 15 minutes sans aucun engagement !

Service Confidentiel, Gratuit et Sans Engagement
Expertise professionnelle
Placements profitables
Simple, rapide et efficace