Les 4 modes de rémunérations d’un conseiller financier démystifiés ! Commissions, salaires, frais ou combinaison

Voici les 4 modes de rémunération d'un conseiller financier
21 août 2019
21 août 2019,
 0

Vous rencontrez chaque année votre conseiller financier et vous avez toujours été curieux de savoir de quelle façon il était rémunéré ?

Puisqu’on ne vous charge aucuns frais (généralement) pour une consultation, comment est-il payé ?

C’est l’un des mystères qui, jusqu’à récemment, était difficile à percer ! Néanmoins, aujourd’hui, la rémunération de ces professionnels est beaucoup plus transparente et vous pouvez facilement obtenir cette information sur Internet ou directement auprès de votre conseiller.

Aujourd’hui, certaines lois l’obligent à vous révéler sa forme de rémunération.

Ce peut cependant être gênant à demander en face à face, et pour cette raison, nous démystifions tout ce qu’il y a à savoir sur la rémunération des conseillers financiers.

Voici les 4 modes de rémunération d'un conseiller financier

 

Qu’est-ce qu’un conseiller financier ?

Tout d’abord, pour ceux qui ne savent pas vraiment ce que fait ce spécialiste des finances, il faut comprendre que son rôle est de vous conseiller dans le choix de vos placements et de vos produits financiers afin d’optimiser le rendement de votre capital et la protection de vos actifs.

Son but est d’optimiser la gestion et la croissance de vos actifs selon votre situation et vos besoins.

  • Il vous recommandera les meilleurs produits de placement (CPG, actions, obligations, etc.) et les meilleures façons de les détenir.
  • Il peut également vous guider dans l’établissement d’un budget et dans l’optimisation de vos dettes.
  • Il peut vous suggérer des façons de rembourser plus rapidement vos dettes afin de payer le moins d’intérêt possible.

Son rôle est donc simple : vous guider dans tout ce qui touche la gestion courante de vos liquidités, de votre épargne et de vos dettes.

Lorsque vous le rencontrez, il n’y a généralement aucuns frais !

Dans ce cas, comment fait-il de l’argent ? Voilà la bonne question à poser !

 

 

Les 4 modes de rémunération d’un conseiller financier

Il peut être rémunéré selon 4 modèles distincts.

Ceux-ci travaillent habituellement pour des institutions bancaires, des coopératives de crédit ou une société de fiducie.

Les 4 modes de rémunération sont les suivants :

  • Salaire
  • Commission
  • Frais
  • Combinaison commission/frais

Voyons en détail chacun de ces modes de rémunération pour bien comprendre comment ils fonctionnent.

 

#1 : Le salaire

La première façon qu’il peut être rémunéré est par un salaire fixe annuel provenant de la banque.

Ces conseillers travaillent souvent pour des banques et réfèrent des produits qu’offre leur institution financière.

Ils peuvent vous aider à cibler les bons produits, mais ne vous référeront évidemment pas ceux des compétiteurs.

Vous n’avez donc aucun montant à payer puisque c’est la banque qui se charge de donner un salaire au conseiller.

 

#2 : Les commissions

Certains d’entre eux peuvent également recevoir une commission sur les ventes de produits qu’ils réalisent.

Par exemple, si vous décidez d’investir 10 000$ dans un CELI, il touchera une commission sur ce placement.

Les commissions sont généralement versées par l’institution financière, mais peuvent également être versées par cette dernière, mais pigées dans votre capital investi.

Informez-vous de la façon de procéder de votre conseiller avant de prendre une décision !

 

#3 : Les frais

Il peut également arriver que ce soit vous qui deviez payer directement votre conseiller financier.

Dans ce genre de situation, vous devez alors soit verser un montant qui est fixé selon un taux horaire (on appelle ça des honoraires professionnels) ou encore votre conseiller peut prélever des frais fixes dépendamment de vos besoins.

Ici, c’est vous qui payez le salaire, mais vous n’avez aucune surprise puisque vous le savez au départ.

Un conseiller de ce type peut d’ailleurs parfois prendre une première rencontre pour vous expliquer sa façon de procéder.

Par exemple, vous pourriez débourser 250$ pour qu’un conseiller vous prépare un budget et un plan financier complet.

Tout dépend de vos besoins !

Si vous désirez prendre des REER, il se peut très bien que votre conseiller se contente de prendre un frais de 100$ sur les 10 000$ afin de s’occuper de toute la paperasse administrative.

 

#4 : Une combinaison de frais et de commission

Enfin, certains d’entre eux ont une rémunération basée sur une combinaison de frais et de commission.

Par exemple, ils pourraient vous charger 50$/heure pour une consultation et des frais fixes si vous décidez d’acheter un produit financier en particulier.

Certaines personnes fonctionnent de cette façon-là afin de ne pas mettre de pression sur le client dû au mode de rémunération à la commission uniquement.

 

 

Quelques exemples de frais/commissions que touche un conseiller financier

Bien que de nombreux conseillers soient rémunérés à salaire, certains touchent tout de même des commissions sur les investissements de leurs clients.

Afin de vous donner une idée de commissions approximatives qu’ils peuvent toucher, nous prendrons une hypothèse d’investissement de 10 000$.

  • Obligations : Entre 40-200$ dépendamment de l’échéance
  • Actions : Environ 250$
  • Fonds négociés en bourse : Peut atteindre 1,75% par année en frais de gestion

L’important à retenir ici est que si votre conseiller est à commission, informez-vous du montant qu’il touche afin de calculer le rendement réel de vos placements.

Ses commissions sont-elles versées par l’institution ou devez-vous les verser à même vos placements ?

Il est intéressant de noter que même les solutions d’investissement en ligne chargent des frais à la transaction.

 

 

Les règles de transparence en matière de rémunération

Votre conseiller financier a la responsabilité désormais de vous révéler son mode de rémunération avant de vous proposer quelque produit que ce soit.

La transparence est devenue un enjeu dans ce milieu et les institutions financières ainsi que leurs employés sont aujourd’hui beaucoup plus transparents qu’auparavant.

Vous pouvez leur demander leur mode de rémunération, la commission qu’ils touchent en cas de vente, les frais associés à un produit, etc.

Une étude menée au Canada en 2015 annonçait que 4 Canadiens sur 5 n’avaient absolument aucune idée du mode de rémunération de son conseiller financier.

Vous auriez tout intérêt à le savoir, car cela vous mettrait en meilleure position pour négocier. Vous n’avez rien à perdre !

 

 

Quel est le salaire moyen d’un conseiller financier ?

La fameuse question revient toujours lorsqu’il est question d’argent !

Il a été évalué en 2015 qu’environ les deux tiers de leur salaire provenaient de commissions de suivi, soit des montants d’argents perçus chaque année sur les placements des clients.

Pour ceux qui pensent que la commission qu’un conseiller perçoit est du vol, détrompez-vous !

Une étude publiée par le Centre interuniversitaire de recherche et d’analyse des organisations (CIRANO) a démontré que les services d’un conseiller financier ont bel et bien un effet très positif sur la croissance et la performance des actifs financiers des clients.

En 2012, Emploi Québec évaluait leur salaire moyen à 62 000$ par année.

Cependant, une étude menée par l’Association professionnelle des conseillers en services financiers a plutôt établi le salaire moyen de ses membres à 102 000$.

Certains professionnels de l’industrie expliquent cette différence par le nombre élevé de professionnels expérimentés.

Il y a de plus en plus de conseillers financiers à salaire au Québec.

Cela soulève pourtant plusieurs questions, dont notamment celle de l’intérêt du conseiller vis-à-vis votre portefeuille.

Un système à commission force le conseiller à porter un intérêt marqué sur la performance de vos actifs et sur vos besoins, puisque ses revenus dépendent entièrement de votre satisfaction et de votre rendement.

Si vous n’avez pas confiance en lui et si vous n’atteignez pas vos objectifs, vous allez changer d’intermédiaire.

Il faut simplement savoir se poser la question lorsqu’on choisit entre un conseiller à salaire et un conseiller à commission.

 

 

Voyez les frais et les commissions comme un investissement

Il ne faut pas percevoir le montant que vous déboursez pour vous procurer des produits de placement comme des sommes lancées dans le vide, mais comme un investissement qui vous donne accès à un réseau de professionnels.

Vous avez en prime un suivi chaque année, une personne vers qui vous tourner en cas de questions, et plus encore !

Oui, c’est dur à avaler comme principe, mais c’est la réalité.

D’une manière ou d’une autre, votre conseiller doit être rémunéré pour ses qualifications et ses compétences, puisque dans le cas contraire, vous pourriez le faire par vous-même si c’était aussi simple.

Posez des questions et prenez le temps de parler avec votre conseiller pour lui parler de vos projets, de vos besoins et de vos objectifs.

 

 

Magasinez votre conseiller financier !

Pour terminer, prenez le temps de magasiner votre conseiller financier afin d’en trouver un qui a un mode de rémunération qui vous met à l’aise et qui vous convient.

De plus, vous devez sentir une connexion et être en mesure de faire confiance à votre interlocuteur.

C’est de cette façon que vous pourrez lui communiquer le plus efficacement vos besoins et qu’il sera en mesure de vous guider de la façon la plus optimale possible.

Rencontrez-en plus qu’un et comparez leurs offres afin de trouver la plus avantageuse et celle qui correspond le plus à vos besoins !

Notice Notice

TROUVEZ UN CONSEILLER SPÉCIALISÉ POUR GÉRER AVANTAGEUSEMENT VOS FINANCES

Pour vous préparer une retraite aisée, atteindre rapidement vos objectifs financiers ou assurer votre sécurité financière.

Obtenez une consultation gratuite de 15 minutes sans aucun engagement !

Service Confidentiel, Gratuit et Sans Engagement
Expertise professionnelle
Placements profitables
Simple, rapide et efficace