5 secrets incontournables REER
21 août 2019
21 août 2019,
 0

5 secrets incontournables REER

Vous pensez que le REER est un instrument de placement simpliste et très peu avantageux ?

Vous êtes tombé dans le panneau, comme bien d’autres avant vous !

Le régime enregistré d’épargne retraite est au contraire un instrument d’épargne qui offre beaucoup de flexibilité et d’opportunités.

Il faut seulement savoir comment il fonctionne, et déterrer ses moindres secrets.

En effet, bien des détails par rapport au REER échappent encore bien souvent au commun des mortels, et ce sont finalement les conseillers financiers qui ont la tâche de changer votre perception parfois erronée de certains produits de placement. On pense ici notamment au REER.

Bien entendu, pratiquement tout le monde comprend le principe général de ce fameux régime d’épargne, mais si ce n’est pas votre cas, voici à quoi il sert globalement :

Vous cotisez des montants dans un compte, et ces montants sont déduits de votre revenu imposable, ce qui fait en sorte que vous bénéficiez d’un remboursement d’impôt.

Ensuite, votre capital peut croître à l’abri de l’impôt jusqu’au jour où vous voulez le retirer.

Sommairement, c’est ça. Dans les détails, c’est beaucoup plus complexe.

 

 

CES CINQ GRANDS SECRETS SUR LE REER QUE TOUT LE MONDE DEVRAIENT SAVOIR !


Il existe de nombreux avantages à cotiser à un REER, ainsi que certains secrets que peu de gens connaissent.

Afin de vous aider à y voir plus clair et à réaliser le potentiel de ce fameux régime d’épargne, voici 5 secrets incontournables qu’il faut savoir.

 

Secret #1 : Vous pouvez avoir plusieurs REER à la fois !

On ne se fera pas de cachette, votre institution financière n’a surement pas intérêt à vous dire que vous pouvez en détenir plusieurs dans diverses institutions.

Cependant, vous devez savoir que la loi ne stipule pas de limite quant au nombre de REER que vous pouvez posséder.

Il vous est donc possible d’en avoir plusieurs dans plusieurs institutions, ou encore des régimes privés.

Par exemple, vous pourriez en avoir chez Desjardins, chez Banque Scotia ainsi qu’avec le fonds de solidarité FTQ.

Vous pouvez ainsi adapter votre épargne comme vous voulez.

Si vous détenez déjà un REER, vous pouvez sans problème en ouvrir un autre sans pénalité ou frais additionnels.

Informez-vous toujours à plusieurs sources avant de choisir où vous le prendrez afin de bénéficier du meilleur service.

De ce côté-là, Soumissions Conseiller Financier est la solution pour vous !

 

Secret #2 : Vous pouvez reporter la déduction fiscale de votre REER

Certaines personnes n’en reviendront tout simplement pas.

Peu de gens savent qu’il est possible de reporter la déduction fiscale de votre REER à une année postérieure.

En quoi ça consiste ?

Prenons un exemple : vous cotisez 5 000$ cette année.

Au lieu de déclarer vos REER cette année dans votre déclaration de revenus afin d’obtenir votre déduction fiscale (soit votre retour d’impôt), vous pouvez décider d’attendre à une autre année pour demander votre crédit.

En quoi est-ce pratique et avantageux ?

Tout se passe au niveau de votre taux d’imposition.

Le montant du retour d’impôt est calculé selon votre revenu et votre taux d’imposition de l’année où vous faites votre demande.

Donc, vous pouvez cotiser à votre REER une année où votre taux est de 25%, et 5 ans plus tard, alors que votre taux est désormais de 33%, vous réclamez votre déduction fiscale.

Cela fait en sorte que vous récupérerez plus d’argent à l’année 5 qu’à l’année 1, puisque votre taux d’imposition est plus élevé.

Si vous ne comprenez toujours pas, suivez l’exemple ci-dessous :

 

Année 1 :
Montant cotisé : 5 000$
Taux d’imposition (selon le revenu) : 25%
Montant de retour d’impôt (déduction fiscale) : 1 250$
Année 5 :
Montant cotisé : 5 000$
Taux d’imposition (selon le revenu) : 33%
Montant du retour d’impôt (déduction fiscale) : 1 650$Montant de plus dans vos poches à l’année 5 au lieu de l’année 1 : 400$

 

Comme l’illustre l’exemple ci-dessus, reporter à l’année 5 votre déduction fiscale vous aura permis d’obtenir 400$ de plus.

Cet exemple est simpliste de nature afin d’exprimer le fonctionnement global du processus, et est influencé par vos autres cotisations.

Néanmoins, comme vous pouvez le voir, il est possible pour vous de cotiser à votre REER et d’attendre d’avoir un plus gros revenu avant de profiter de la déduction fiscale afin que le calcul de votre déduction se fasse sur un taux d’intérêt plus élevé.

En toute franchise, c’est un secret qui vaut son pesant d’or !

 

Secret #3 : Vous pouvez fractionner les revenus provenant de vos REER avec votre conjoint

Vous et votre conjoint n’avez pas le même niveau de revenus et vous êtes inquiet que vous payiez trop d’impôt à la retraite ?

Il existe un moyen de diminuer votre impôt sur les revenus que vous tirez d’un REER.

Comme vous le savez probablement, une fois à la retraite, vous devrez le transformer en fonds enregistré de revenus de retraite (FERR).

Celui-ci vous servira notamment à retirer des revenus périodiques de votre épargne accumulée.

Cependant, il est tout à fait possible que vous ayez accumulé plus de REER que votre conjoint/conjointe et que votre revenu soit largement supérieur au sien.

Pour optimiser l’impôt payé, la loi vous permet de procéder à ce qu’on appelle le « fractionnement du revenu ».

Ainsi, vous pouvez transférer jusqu’à 50% des revenus que vous tirez de votre FERR/REER à votre conjoint ou conjointe qui a un revenu moins élevé que le vôtre.

Vous réduisez donc votre revenu imposable, ce qui peut vous faire changer de tranche d’imposition.

En fin de compte, cela peut résulter en des milliers de dollars d’économies, chaque année.

Sur une retraite entière, on parle d’économies substantielles.

Un autre secret que seuls les mieux informés connaissent !

Placement enregistré VS non enregistré…

 

Secret #4 : Vous pouvez retirer de l’argent de votre REER sans pénalité

C’est bien connu que lorsque vous retirez de l’argent d’un REER, vous devez ajouter les montants retirés sur votre déclaration de revenus et payer de l’impôt en conséquence.

C’est tout à fait vrai !

Cependant, il existe certaines façons de retirer et d’utiliser de l’argent de ses REER sans pour autant être pénalisé et perdre les avantages qui y sont reliés.

La première façon de procéder est le désormais célèbre « RAP », officiellement intitulé le Régime d’accès à la propriété.

Le RAP permet aux premiers acheteurs de retirer jusqu’à 25 000$ de leur REER sans aucune pénalité, afin de financer l’achat ou la construction d’une première propriété.

Ils ont ensuite 15 ans pour rembourser les montants qu’ils ont retirés.

Vous pouvez également retirer de l’argent d’un REER pour financer un retour aux études dans le cadre du Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP).

Finalement, il est intéressant de noter que les sommes contenues dans un REER peuvent être utilisées sous certaines conditions pour démarrer ou financer une entreprise en sol canadien.

Impossible de retirer de l’argent d’un REER sans payer de pénalité, disiez-vous ?

Il existe en réalité des échappatoires et des programmes qui vous permettent de le faire.

Ces initiatives peuvent vous permettre d’économiser des milliers de dollars, et de réaliser les projets qui vous tiennent à cœur.

Donc, même si le REER est plus rigide que le CELI pour les retraits, vous n’êtes pas tenu en otage et il existe des façons intelligentes pour vous d’utiliser votre épargne.

 

Secret #5 : Vous pouvez pratiquement doubler le retour d’impôt de votre REER

Doubler son retour d’impôt, c’est possible ?

Oui, dans une certaine mesure !

Ce n’est pas tout à fait ça, mais il existe une façon simple et facile d’obtenir 30% de plus en retour d’impôt : cotisez à un REER du fonds de solidarité FTQ.

Pourquoi est-ce que c’est comme ça ?

En fait, le gouvernement provincial et fédéral encourage la cotisation à un REER FTQ parce qu’il contribue à la création d’emploi locaux et à faire tourner l’économie d’ici.

Pour récompenser ceux qui cotisent via le fonds de solidarité FTQ, chaque palier de gouvernement offre 15% de déduction de plus pour un total de 30% supplémentaire.

Si vous aviez un taux d’imposition de 30%, voilà que votre taux de retour est désormais de 60%.

En gros, ajoutez à votre taux d’imposition un beau 30% supplémentaire et c’est ce pourcentage qui sera utilisé pour calculer le montant de votre déduction.

Intéressant, pas vrai ? Notez cependant que la limite annuelle de cotisation pour un REER FTQ est établie à 5 000$.

 

 

Soyez informés et demandez des propositions de nos partenaires !


Nos conseillers financiers partenaires peuvent vous aider à cibler les bons produits de placement pour vous afin d’optimiser la croissance de votre capital, tout en respectant vos besoins, projets et objectifs.

En remplissant notre formulaire gratuit, vous recevrez diverses propositions de placement de la part de nos partenaires que vous pourrez comparer et évaluer.

Vous pourrez également prendre contact avec l’un de nos partenaires afin d’obtenir de plus amples renseignements sur les propositions qui vous auront été faites.

Prenez votre futur en main et remplissez notre formulaire !

Notice Notice

TROUVEZ UN CONSEILLER SPÉCIALISÉ POUR GÉRER AVANTAGEUSEMENT VOS FINANCES

Pour vous préparer une retraite aisée, atteindre rapidement vos objectifs financiers ou assurer votre sécurité financière.

Obtenez une consultation gratuite de 15 minutes sans aucun engagement !

Service Confidentiel, Gratuit et Sans Engagement
Expertise professionnelle
Placements profitables
Simple, rapide et efficace