10 questions à poser à un conseiller financier avant de lui confier vos placements

17 août 2018
Category Blog
17 août 2018,
 0

L’argent est l’une des principales préoccupations des Québécois.

Pourtant, peu de gens prennent le temps de magasiner leur conseiller financier lorsque vient le moment de choisir ses placements et de planifier sa retraite.

Lorsqu’on planifie ses projets de vie, on ne prend pas le premier conseiller venu en lui faisant confiance les yeux fermés.

Le meilleur conseil que l’on peut vous donner est de magasiner votre conseiller financier, et de prendre le temps d’en rencontrer au moins 3 avant de fixer votre choix.

Si vous pensez que tous les conseillers sont pareils et que ça ne vaut pas la peine, vous vous trompez !

Pour vous donner un gros coup de pouce, nous avons regroupé ici les 10 questions absolument essentielles à poser à vos conseillers financiers potentiels pour voir s’ils ont ce qu’il faut pour vous aider !

Prenez des notes !

10-questions-a-poser-conseiller-financier

 

 

1) Quelles sont vos qualifications et formations ?

Contrairement au métier de planificateur financier, celui de conseiller financier n’est pas réglementé par un cheminement scolaire et de formations professionnelles fixes.

C’est pourquoi vous ne devez pas hésiter à demander à votre conseiller en quoi il est qualifié pour vous prodiguer des conseils en matière de placement et de vous vendre des produits.

Quelles formations a-t-il suivies ?

A-t-il fait des études universitaires ?

Quelles formations détient-il qui font de lui un expert en placement ?

Les gens ont souvent peur de poser des questions qui remettent en question l’intégrité du professionnel devant eux, mais vous devez simplement faire comprendre au conseiller que vous cherchez à vous assurer que vous faites bel et bien affaire avec un expert.

La plupart du temps, les conseillers n’auront absolument aucune réserve et n’hésiteront pas à vous révéler leurs parcours scolaires, leurs qualifications et l’étendue de leurs formations.

Ils voudront faire tout leur possible pour vous mettre en confiance.

Méfiez-vous cependant de ceux qui patinent et qui sont brusqués par cette question.

formation-conseiller-financier-quebec

 

 

2) Depuis combien de temps exercez-vous le métier de conseiller financier ?

L’expérience d’un conseiller financier n’est pas nécessairement un facteur pertinent pour juger de ses compétences, mais cela peut néanmoins avoir une incidence pour certains.

Plusieurs préfèrent faire équipe avec un professionnel expérimenté qui est dans le domaine depuis très longtemps, alors que d’autres aiment mieux faire équipe avec de jeunes ultras motivés qui auront beaucoup de disponibilités.

À chacun son type, mais vous devriez tout de même prendre le temps de poser la question pour mieux identifier le profil du conseiller qui se tient devant vous.

Demandez-lui depuis combien de temps il exerce le métier de conseiller financier, et s’il travaille pour une entreprise, depuis combien de temps il est au sein de cette organisation.

Vous pouvez même aller jusqu’à lui demander s’il détient une expérience dans un certain type de produit de placement en particulier.

 

 

3) Détenez-vous un titre professionnel ou êtes-vous inscrit auprès d’un organisme de réglementation ?

Les planificateurs financiers détiennent un titre professionnel protégé, mais les conseillers financiers n’en ont pas nécessairement.

Leur travail est cependant réglementé par l’Autorité des marchés financiers.

En effet, l’AMF surveille attentivement les actions des conseillers financiers afin de s’assurer que tout le monde respecte les règles établies en matière de placement.

Prenez le temps de poser la question à votre conseiller, car il se peut qu’il détienne des titres complémentaires et fasse partie de plusieurs organisations différentes.

 

 

4) Quels sont les produits, services et placements que vous pouvez offrir ?

Tous les conseillers ne peuvent pas nécessairement offrir tous les mêmes types de placement et services.

Les conseillers financiers œuvrant au sein d’une banque peuvent généralement offrir uniquement les produits de placement de la banque qu’ils représentent.

Des conseillers financiers indépendants peuvent pour leur part offrir des produits de placement de grandes entreprises indépendantes, mais n’ont pas accès à certains autres produits.

Demandez au conseiller s’il peut offrir des actions, des obligations, des fonds communs, des parts de fonds négociées en bourse, des bons du Trésor, des CPG, etc.

La plupart du temps, les conseillers ont accès à l’entièreté des produits de placement, mais pas nécessairement auprès de toutes les sources possibles. Informez-vous et prenez le temps de poser la question !

produits-placement-offerts-conseillers-financiers

 

 

5) Quel est votre type de clientèle et avez-vous des références ?

Les conseillers financiers ont tous des profils et personnalités différents, et ne travaillent pas tous avec le même type de clients.

Nous connaissons des firmes de conseillers et planificateurs financiers qui refusent certains clients, car ils ne respectent pas leur philosophie de placement.

Demandez d’abord à votre conseiller quel type de client il privilégie !

Ensuite, informez-vous si le conseiller prend normalement des clients répondant à votre profil.

N’hésitez pas finalement à poser un maximum de question sur la durée de la relation entre le conseiller et ses clients existants, de même que des références si possibles !

Parler avec deux ou trois clients du conseiller pourra vous donner une meilleure idée de la qualité de son service.

 

 

6) De quelle façon obtenez-vous une rémunération pour votre travail ?

N’hésitez pas à briser la glace et à toucher la corde sensible !

Votre conseiller ne fait pas du bénévolat, il est un professionnel qui obtient une rémunération pour son service.

Dans le monde financier, il existe normalement 3 grands modes de rémunération, soit le salaire, les frais ou la commission.

Un conseiller peut obtenir un salaire fixe versé par l’entreprise pour laquelle il travaille.

Il peut obtenir une commission sur les produits qu’il vend.

Finalement, il peut charger des frais ou honoraires directement à ses clients.

Si vous posez la question, votre conseiller vous répondra !

 

 

7) Expliquez-moi votre philosophie à l’égard des placements.

Deux conseillers financiers détenant les mêmes compétences et les mêmes formations peuvent avoir deux philosophies complètement différentes à l’égard des placements.

Certains conseillers vont favoriser une stratégie de placement sécuritaire, mais tout de même à forte croissance, dans une perspective à long terme avec un seul type de produit financier.

D’autres favoriseront le changement fréquent de produits afin de suivre les tendances du marché et profiter des hausses significatives de certains secteurs. Stratégie plus risquée, elle répond néanmoins de plus en plus aux valeurs de certains investisseurs qui veulent obtenir un grand rendement et qui n’ont pas peur de prendre plus de risque.

Selon votre tolérance au risque et votre vision à l’égard de l’argent et des placements, vous devriez choisir un conseiller qui a la même philosophie que vous.

À long terme, ça peut faire toute la différence !

philosophie-financiere-placements-soumissions-conseillers-financiers

 

 

8) Compte tenu des informations que je vous ai données, quel serait votre premier conseil à l’égard de ma situation financière ?

Qu’attendez-vous pour tester rapidement le conseiller financier devant vous ?

Prenez-le par surprise une fois que vous lui aurez expliqué votre situation financière et demandez-lui quel serait son 1er et meilleur conseil pour améliorer votre situation !

Un conseiller compétent qui a bien écouté vos besoins et objectifs n’hésitera pas à s’avancer et à vous donner des explications sur ce qu’il croit nécessaire pour vous aider à court et moyen terme.

Si le conseiller se met plutôt à patiner et ne sait pas trop quoi vous répondre, vous verrez que celui-ci est moins à l’aise et a besoin de plus de préparation. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas compétent, mais comme on dit, on n’a pas de deuxième chance de faire une première bonne impression !

Mais avant de poser cette question, assurez-vous d’avoir bien pris le temps d’expliquer au conseiller votre situation financière, vos objectifs à court et moyen termes, vos besoins, etc.

questions-a-poser-conseiller-financier-quebec

 

 

9) Quel type de suivi faites-vous avec vos clients et quelles sont vos disponibilités ?

Lorsque vous confiez votre argent à un professionnel, vous vous attendez à ce que celui-ci soit disponible et joignable par téléphone si vous avez des questions.

Parlez de vos inquiétudes et de votre vision à ce sujet pour voir si les méthodes de travail de votre conseiller répondent à vos besoins.

Quel type de suivi exerce-t-il avec ses clients ? Une rencontre une fois par année ? Aux six mois ?

Est-il joignable uniquement par téléphone ou pouvez-vous le rencontrer en personne ?

Posez des questions afin de savoir si le conseiller a beaucoup de disponibilités, ou si ses suivis sont minutés et peu nombreux.

suivi-conseiller-financier

 

 

10) Est-ce que ma situation financière actuelle est optimale et comment pourriez-vous m’aider à l’améliorer ?

Posez cette question si vous sentez un réel intérêt envers le conseiller financier en question.

Vous lui avez au préalable demandé quel serait son meilleur conseil selon votre situation.

Ici, vous voulez plutôt savoir quelle stratégie vous devriez mettre en place à court et long terme pour optimiser votre situation financière et réaliser les projets qui vous tiennent à cœur.

Il vous proposera alors de placer votre argent afin qu’elle fructifie, dans le but de justement pouvoir atteindre vos objectifs plus rapidement.

Il regardera avec vous des stratégies d’épargne, pourra vous aider à monter un budget, magasinera les placements avec vous, etc.

Il existe de nombreux avantages de magasiner ses placements avec un conseiller financier au Québec !

Par exemple, si vous souhaitez acheter une maison dans quelques années et que vous avez actuellement 15 000$ dans votre compte en banque, il pourra alors optimiser grandement votre situation de diverses manières.

Il vous conseillera probablement de prendre des REER dans des produits non risqués afin de profiter du RAP et pour obtenir un certain rendement sur votre argent.

Ensuite, il s’assurera que vous avez prévu tous les coûts associés et montera avec vous un plan d’acquisition détaillé.

Peu importe le type de projet, un conseiller vous donnera son avis, magasinera avec vous les placements adaptés et vous référera vers d’autres professionnels connexes au besoin !

 

 

Remplissez notre formulaire pour trouver gratuitement un conseiller financier dans votre secteur !

Prêt à optimiser vos placements et votre situation financière ?

Remplissez notre formulaire 100% gratuit et sans engagement pour trouver un conseiller financier partenaire !

Pourquoi vous en passer ? Remplissez notre formulaire dès maintenant !

trouver-conseiller-financier-quebec

Notice Notice

TROUVEZ UN CONSEILLER SPÉCIALISÉ POUR GÉRER AVANTAGEUSEMENT VOS FINANCES

Pour vous préparer une retraite aisée, atteindre rapidement vos objectifs financiers ou assurer votre sécurité financière.

Obtenez une consultation gratuite de 15 minutes sans aucun engagement !

Service Confidentiel, Gratuit et Sans Engagement
Expertise professionnelle
Placements profitables
Simple, rapide et efficace